Friday, May 15, 2015

[FRENCH] Présentation du projet xDrip et Nightwatch pour le Dexcom G4

Bien que je sache que, dans le monde francophone, parler de CGM (moniteur de glycémie en continu) n'est pas encore vraiment à la mode, je me rappelle de temps en temps que je suis francophone. Voici donc un petit article en français qui pourrait vous intéresser si l'idée de suivre vos valeurs de glucose sur une montre connectée ou votre téléphone vous tente...


Le Dexcom Share n'est pas pour nous!


Comme vous le savez sans doute si vous êtes un utilisateur de Dexcom G4, la firme californienne a récemment lancé la version "Share" de son récepteur aux Etats-Unis. Ce nouveau récepteur capte les signaux du couple senseur/récepteur et les retransmet par Bluetooth vers un iPhone récent qui exécute une application de partage. Cette application utilise alors la connection Internet de l'iPhone pour envoyer les informations de glycémie en continu vers un portail "in-the-cloud" ou d'autres iPhones/iPad récents, appelés "suiveurs" peuvent obtenir ces données et les afficher.

Le scénario d'utilisation classique est d'équiper son jeune enfant d'un iPhone de partage afin d'être constamment informé de ses mesures de glucose interstitiel et de recevoir des alertes (valeurs trop basses, valeurs trop élevées, montées, descentes, etc...). Une intégration avec la montre intelligente (ahem) d'Apple est également disponible.

Cette approche présente quelques problèmes pour nous les européens.
  • le Dexcom Share n'est pas disponible en dehors des Etats-Unis.
  • le coût total peut rapidement devenir assez élevé. Il faut un iPhone de partage, qui idéalement ne devrait être utilisé que dans ce rôle et un nombre indéterminé de "suiveurs", bien entendu tous assortis du joli logo pomme.
  • la solution est, en pratique, totalement propriétaire et fermée. Vous ne pouvez faire que ce que Dexcom vous autorise à faire et, en outre, vous souffrez de tous les inconvénients des restrictions Apple (par exemple une durée d'affichage très limitée sur la montre)
Pourqui vous donc me fatiguer à vous parler d'une solution qui n'est ni disponible, ni très pratique, ni abordable dans le contexte européen?

xDrip et Nightwatch


Tout simplement parce qu'une solution alternative quasi idéale existe! Nous la devons au mouvement Nightscout et, surtout, à un monsieur appelé Stephen Black, diabétique lui-même, qui a développé, en collaboration avec de nombreux membres de la communauté Nightscout, un ensemble d'applications gratuites (xDrip, Nightwatch) et le matériel qui les supporte.

Très brièvement (car les possibilités offertes par cette solution sont tellement nombreuses que je ne pourrais qu'effleurer le sujet) ce système capte les signaux radios envoyés par l'émetteur de votre Dexcom G4 pour les envoyer par Bluetooth vers votre téléphone Android qui se charge de les redistribuer vers une montre connectée, un site web Nightscout ou, si vous êtes du genre débrouillard, toute autre solution qui vous convient. Et, ce qui ne gâche rien, il est (hors matériel) totalement gratuit!

Le matériel: 50 ou 60 EUR et un peu d'huile de coude.


Comme le Dexcom Share n'est pas disponible en dehors des Etats-Unis, nous devons utiliser une autre solution pour capter les signaux envoyés par l'émetteur Dexcom. Cette solution est assez simple à construire mais demande tout de même des compétences minimales en soudure. Elle se compose des élements suivants

  1. un circuit de la marque pololu appelé "wixel" basé sur la puce radio Texas Instrument CC2511F32. (coût: 20 EUR) Ce circuit, une fois le logiciel wixel-xDrip chargé (gratuit et open source) capte les signaux du Dexcom pour les mettre à la disposition du...
  2. circuit de communication Bluetooth HM10 our HM11 bien connu des développeurs Arduino. (coût: de 6 à 15 EUR selon la source).
  3. d'une batterie LiPo de 3.7v (de 10 à 20 EUR) et d'un circuit d'alimentation et de charge AdaFruit (de 5 à 10 EUR)
  4. Ces circuits sont connectés par un cablage très simple, le schéma est visible ici

Quelques photos
HM10 à gauche, Pololu Wixel à droite - carrés de 5mm
Un de mes récepteurs-émetteur. Wixel à gauche,
HM10 à droite, chargeur et LiPo derrière

L'ensemble de ces éléments trouve très facilement sa place dans une... boîte de tic-tac que l'on peut mettre en poche ou dans un cartable. La réalisation des soudures n'est pas extrêmement compliquée mais peut effrayer le novice - j'ai réalisé une vidéo "tutorial" pour les soudures les plus difficiles. Le module HM 10 existe en plusieurs versions: une version sans carte de sortie (image du dessus) et une version avec carte de sortie (breakout board - image du dessous) plus grande mais plus facile à souder.

Le logiciel


Une version pré-compilée de xDrip est disponible en téléchargement. Il suffit de télécharger l'APK à partir de votre téléphone Android et de l'installer comme une application normale. Après avoir appairé votre récepteur-émetteur avec votre téléphone, vous pourrez recevoir les données de votre Dexcom, ce qui donnera un affichage similaire à ceci.

Affichage xDrip typique.
Et bien sûr envoyer les données vers un site Nightscout, une montre Pebble, une montre Android Wear et bien d'autres choses encore. 

Données xDrip envoyées sur site Nightscout
L'installation sur votre téléphone du logiciel Nightwatch enverra très simplement vos données sur votre montre connectée.
NightWatch en montre LG G Watch 

Et ce n'est pas tout!


Dans cette rapide présentation, je n'ai fait que survoler les possibilités offertes par xDrip. Elles sont tellement nombreuses qu'il faudrait probablement une longue série d'article pour les couvrir toutes. J'utilise fréquemment xDrip pour les applications suivantes
  • l'optimisation du timing des calibrations Dexcom, particulièrement juste après une nouvelle insertion.
  • la détermination de la qualité de la mesure fournie par le capteur. (l'interpétation des données par xDrip étant plus directe que celle de l'algorithme Dexcom disponible hors Etats-Unis)
  • le suivi de situations où la glycémie change très rapidement, comme par exemple la pratique sportive.
  • le suivi des corrections.
  • la décision de prolonger ou pas un capteur.
  • la décision d'attendre ou pas après une erreur capteur.
  • l'envoi sans fil et à relativement longue portée des données Dexcom vers le portail Nightscout
En fait, xDrip est la raison principale qui me fait rester chez Dexcom alors que, d'un point de vue CGM et vie pratique, je préfère le Freestyle Libre.
Je suis bien sûr disposé à répondre à toutes vos questions, en privé ou en public et, s'il y a un intérêt suffisant (le nombre de lecteurs de mes articles en français et malheureusement de 10 à 100 fois moindre que celui de mes articles en anglais), de développer plus en détail la construction et l'installation de cet ensemble d'outils.

2 comments:

  1. Bonjour,
    Je viens de découvrir l'article.Ces outils m'intéressent beaucoup. Je reviendrai plus tard avec des questions

    ReplyDelete
    Replies
    1. Les projets ont bien évolué depuis. Les liens dans le texte donnent plus d'informations. Ce billet de blog est un peu ancien maintenant.

      Delete